Qu’est-ce que l’éco-conception ?

L’objectif de l’éco-conception consiste à rallonger au maximum les flux de matières et de produits.

Dans l’éco-conception, on prévoit donc la réparation du produit ou la réutilisation de ses composants dès la phase de fabrication. Point d’obsolescence programmée donc : la mise au rebus n’est pas une option et les composants doivent pouvoir être désassemblés facilement.

En outre, ces matières ne doivent pas être toxiques pour l’opérateur et l’environnement. Chaque produit doit pouvoir être déconstruit en vue de sa seconde vie (ne soudez pas les batteries aux appareils donc !). Voilà le principe de l’éco-conception.

Exemples :

  • Plutôt que de réduire un bâtiment en ruine et en gravats, on désassemblera ses matériaux pour construire d’autres immeubles.

 

  • Au lieu de jeter la nourriture, il faut réduire le gaspillage à la source (en achetant le juste nécessaire) et réutiliser les déchets alimentaires pour faire de l’engrais (compostage).

Mais l’éco-conception ne s’arrête pas là : elle permet de concevoir des produits qui auront un impact positif sur l’environnement. C’est le cas de certaines lessives écologiques, capables d’assainir l’eau.

L’éco-conception, une boucle créatrice de valeur !

Le partage, pour en finir avec la surconsommation

Certains produits – malgré l’obsolescence programmée – sont conçus pour fonctionner des dizaines d’heures. Or, de nombreux ménages ne les utilisent que quelques minutes tout au plus. Le partage permet d’optimiser l’usage de chaque produit et réduit considérablement la consommation.

Exemple : les livres sont gourmands en ressources naturelles. Or une personne ne lira qu’une à deux fois un livre, avant de le laisser de côté. L’économie circulaire consiste ici à partager les livres (c’est l’objet des boutiques de livres d’occasion), à les recycler et à utiliser le papier recyclé pour imprimer d’autres ouvrages.

Re-Read vend et achète des livres d’occasions

En tant que consommateurs, vous êtes responsables de vos achats : choisissez des produits qui réduisent au maximum l’empreinte écologique.

De la coopération économique

L’économie circulaire a un impact positif au niveau environnemental mais aussi social. Elle favorise le développement des territoires et l’économie local au détriment de la délocalisation et des restructurations. Elle cherche à valoriser les compétences et richesses d’une région, fédère les industries autour de l’éco-conception et de la coopération inter-entreprises.

Quand on parle d’économie circulaire, on parle d’économie au sens premier : économie de ressources, économie d’énergie… Toute la manne financière économisée peut donc être investie dans l’activité industrielle éco-responsable et l’agriculture bio. S’en suit le développement de nouvelles filières dédiées aux 3R : réparation, réemploi, recyclage. L’économie circulaire crée de nouveaux emplois et relance la croissance des régions dévastées par la mondialisation et la concurrence déloyale.

A propos de SudRecyclage

SudRecyclage est spécialisée dans le recyclage du papier et du carton. Nous intervenons à Montpellier et dans toute la région pour collecter le papier, le recycler et le valoriser à l’aide de nos associations partenaires.

Nous sommes partie prenante de l’économie circulaire et de la croissance verte.